Les engrais organiques – Burkina Faso

L'entreprenariat agricole, l'autonomisation et la durabilité


Contexte

Au Burkina Faso, 80% de la population vit de l’agriculture. Cette agriculture est très primitive par manque de mécanisation et d’engrais organiques. Le changement climatique complique les prévisions saisonnières et précarise les terrains agricoles. Dans les régions arides, les engrais chimiques ont la propriété de ne pas rincer les produits superflus, ce qui est nuisible pour les plantes et le sol.

Initiative

Les petits paysans et les coopératives bénéficient d’une formation à la fabrication de compost, au séchage, à la concentration et la stérilisation sur place des matières premières pour faire de l’engrais organique. En outre, on leur loue des matériaux (bottes, bâches, pelles, pioches, brouettes, etc.) à un tarif approprié. Le pécule ainsi récolté est utilisé pour l’entretien, la réparation et l’achat du matériel. Les paysans sont accompagnés dans la mise sur le marché de leurs produits agricoles et ont à leur disposition des informations sur les prix agricoles.

Impact

L’objectif principal de cette initiative est de favoriser l’entreprenariat agricole, les initiatives personnelles et l’autonomisation. L’amélioration de la productivité agricole (accroissement des revenus) et une baisse de la dépendance aux engrais chimiques permettent aux paysans d’éviter au mieux la pauvreté et la faim, non seulement pour eux-mêmes, mais pour leurs familles et tout le village de Dio. Cette coopération favorise enfin la formation de communauté et améliore la durabilité de l’agriculture.

Initiateur

Afrant

Thème

Sécurité Alimentaire

Type de soutien

Donation

Période

2017 – 2018

Contact

www.afrant.be

 logo afr vvsm

Anton Jurgens Fonds  |  Kwakkenbergweg 62-1  |  6523 MN Nijmegen  |  tel: 024 - 360 99 10  |  info@antonjurgensfonds.nl  |  route