COOPÉRATIVES DE GARI ET DE TAPIOCA – BÉNIN

Développement de la production, du traitement et des débouchés du manioc des coopératives paysannes


Contexte

Certaines régions du Bénin connaissent des périodes de sécheresse – et donc de pénurie de nourriture - qui durent en moyenne 5 mois par an. Il n’y a alors pratiquement pas d’activités économiques et peu de sources de revenus. La cassave ou manioc vient à l’origine d’Amérique latine, mais est consommée en grande quantité maintenant en Afrique et en Asie du Sud-Est. Le manioc frais (racine de cassave) est transformé en tapioca (farine de cassave) et en gari (grains de cassave fermentés). Ces deux produits constituent la partie principale (féculent) des repas, y compris pendant la période sèche. Le processus de production est traditionnel et fastidieux, et la quantité qui en sort est limitée et souvent indispensable à la propre consommation. De plus, la qualité laisse souvent à désirer et les éléments nutritifs ont disparu. La demande en gari et tapioca sur les marchés locaux et régionaux est grande. Actuellement, les commerçants importent la farine de manioc principalement des pays voisins, le Mali et le Niger. Il existe des besoins en apports locaux continus de produits dérivés du manioc de grande qualité.

Initiative

L’initiative vise une transformation des ‘produits pour survivre’ en ‘produits pour le marché’.  300 paysans (principalement des femmes), rassemblés en 20 coopératives, auront accès à la connaissance (entretien du matériel, stockage, transport, conservation, emballage, organisation) et aux matériaux élaborés (râpes, presses mécaniques, etc.) pour la production et le traitement du manioc.  On gagnera ainsi du temps, et la quantité ainsi que la qualité de la production seront augmentées. En outre, on stimulera l’entreprenariat parmi les paysans pour améliorer leur professionnalisme et rentabilité. Ceci leur facilitera l’accès aux crédits. Une organisation-chapeau sera créée (unité de commerce), qui centralisera l’apport et le traitement du manioc provenant de 20 coopératives indépendantes, garantira la qualité du tapioca et du gari et coordonnera le processus de marché.

Impact

Depuis 2015, 15 coopératives sont soutenues et développées, ce qui a déjà résulté en un doublement de la production. En raison de la demande croissante du marché, le nombre de coopératives qui seront rdéveloppées passera de 15 à 20. En améliorant les méthodes de production et en aidant la commercialisation du gari et du tapioca produits, on pourra mieux servir le marché et les revenus des bénéficiaires de cette initiative pourront être augmentés de manière durable et substantielle.
La collaboration entre les coopératives dans cette région n’était pas courante, mais elle semble être fructueuse. Elle offre de nouvelles possibilités et renforce ainsi leur autonomie. Grâce au renforcement de 20 coopératives et à la création et promotion d’une organisation-chapeau, on pourra poursuivre à terme les activités économiques de manière indépendante (sans subventions). 

Initiateur

Louvain Coopération
Marie Devreux

Thème

Sécurité Alimentaire

Type de Soutien

Don

Période

2015 – 2018

Contact

www.louvaindev.org

logo louvaindev

Anton Jurgens Fonds  |  Kwakkenbergweg 62-1  |  6523 MN Nijmegen  |  tel: 024 - 360 99 10  |  info@antonjurgensfonds.nl  |  route